agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Les cimetières américain et allemand

Entre 1944 et 1948, le Chefresne a abrité au lieu-dit le Chêne Guérin un important cimetière américain et allemand, regroupant les soldats tués lors des durs combats de la Bataille de Normandie en juin et août 1944.

Le Chefresne abrita, entre 1944 et 1948, les tombes de 1 202 soldats américains et de 1 628 soldats allemands.

En 1948, les dépouilles américaines partirent pour les États-Unis ou les cimetières de Saint-James ou de Colleville. Edmond Bourdon, maire du Chefresne, porta alors aux Invalides, à Paris, un peu de la terre du cimetière dans un morceau de toile de parachute.

Les Allemands quant à eux demeurèrent dans leur nécropole du Chêne-Guérin, jusqu’en 1957, avant d’aller à La Cambe ou La Chapelle-en-Juger.

En 1994, à l’occasion du 50e anniversaire de la Libération, une stèle fut érigée au bord de la route, réunissant cette fois les victimes des deux bords sur la même pierre.

En 2005, un panneau de bois à l’identique à celui qu’on pouvait remarquer en son temps à l’entrée du cimetière américain fut posé.

Chaque année, la commune du Chefresne honore la mémoire de ces milliers de combattants en organisant une commémoration officielle.

- voir Ouest-France (5/8/14) "En souvenir des Américains et Allemands qui ont reposé là"

- voir photos : 2004 - Cérémonies du 6 juin
- voir photos : 2006 - "Back to the bocage"



cimetière américain
cimetière américain

- ci-dessous l’observatoire Allemand du Mont Robin.

Observatoire allemand au mont Robin

- découvrez le texte du discours du 6 juin 2004